ART MAJEUR
acteur du développement personnel et du leadership
FACE AU
CHEF D'ŒUVRE
L' ART DU TEMPS
L' ART DE L'ENVIRONNEMENT
L' ART DE LA CONNAISSANCE

Cultivez l'Art d'Entreprendre

Dans un environnement des affaires caractérisé par l’incertitude et la complexité, les dirigeants n’ont plus les moyens d’inventer seuls l’avenir.
Leurs équipes soumises aux pressions du court terme et otages de la culture du résultat, n’ont pas toujours la capacité d’être force de proposition.
Les dirigeants doivent donc créer les conditions qui permettent à leurs collaborateurs de les aider à préparer le futur.
Ils doivent entretenir une curiosité permanente, pratiquer une transversalité des savoirs indispensable au décloisonnement de la pensée,
vivre une respiration et envisager de nouvelles solutions nécessaires au développement personnel et à l’exercice de leur leadership.

Art Majeur offre par l’Art et ses chefs d’œuvre un temps de questionnement et
 accompagne ainsi le développement d’un capital culturel, individuel et collectif.

Actualités

[Art et Innovation]La leçon de peinture de Gauguin à Sérusier : un Talisman pour la jeune génération, mais surtout une formidable audace. Linnovation par la rupture, nous y voilà ! Christine de Langle
Musée dOrsay Art-Majeur

[Art et Innovation]La "leçon de peinture" de Gauguin à Sérusier : un "Talisman'" pour la jeune génération, mais surtout une formidable audace. L'innovation par la rupture, nous y voilà ! Christine de Langle
Musée d'Orsay Art-Majeur
... Voir plusVoir moins

Il y a 22 heures

[Lart et le temps]  Christine de Langle art-majeur.eu

Je nai pas le temps ! complainte due aux contraintes du temps professionnel , un « temps utile ». 
Je prends le temps, un « temps inutile » ou hors utilité instantanée. Un temps de liberté qui tourne résolument le dos à la tyrannie de l’immédiat pour entrer dans les sphères exigeantes de la réflexion, du questionnement et de la vision. 
Emile Bernard compagnon de Gauguin à Pont-Aven expliquait le temps à donner à la démarche artistique par cette progression :« voir, opération de l’œil, observer, opération de l’esprit, contempler, opération de l’âme ; quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art ».
Ce « temps inutile », le temps de l’art, suscite prise de recul, réflexion, imagination, désir. C’est l’invitation de Paul Valery au fronton du musée de l’Homme : 
Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor
Que je parle ou me taise
Ce ne tient qu’à toi
Ami n’entre pas sans désir

[L'art et le temps] Christine de Langle art-majeur.eu

"Je n'ai pas le temps !" complainte due aux contraintes du temps professionnel , un « temps utile ».
"Je prends le temps", un « temps inutile » ou hors utilité instantanée. Un temps de liberté qui tourne résolument le dos à la tyrannie de l’immédiat pour entrer dans les sphères exigeantes de la réflexion, du questionnement et de la vision.
Emile Bernard compagnon de Gauguin à Pont-Aven expliquait le temps à donner à la démarche artistique par cette progression :« voir, opération de l’œil, observer, opération de l’esprit, contempler, opération de l’âme ; quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art ».
Ce « temps inutile », le temps de l’art, suscite prise de recul, réflexion, imagination, désir. C’est l’invitation de Paul Valery au fronton du musée de l’Homme :
Il dépend de celui qui passe
Que je sois tombe ou trésor
Que je parle ou me taise
Ce ne tient qu’à toi
Ami n’entre pas sans désir
... Voir plusVoir moins

Il y a 1 semaine

[Art et politique : Monet et Clémenceau]

2018 a été « l’année Clémenceau ». Expositions, colloques, ouvrages, site internet dédié, ont offert une actualisation des connaissances sur l’action politique de celui qui reste dans les mémoires « Le Tigre » ou « le Père la Victoire ».
Ce médecin devenu homme politique a été élevé dans le culte des humanités. Il révère la Grèce antique, son art et ses philosophes. Il est aussi curieux des cultures lointaines, et plus particulièrement du Japon qui depuis 1868 et les débuts de l’ère Meiji s’ouvre à l’Europe. Le critique d’art Gustave Geffroy et le photographe Nadar le rapprochent du cercle des impressionnistes. En 1893, Clémenceau perd son siège de député et croyant sa carrière politique terminée se tourne vers la littérature et la critique d’art. L’article qu’il publie sur Monet « Révolution de Cathédrales » révèle sa compréhension profonde de la démarche artistique du peintre qui considère la série des Cathédrales de Rouen comme une œuvre indivisible. Clémenceau et Monet noue une amitié qui se révèle si forte qu’au lendemain de l’armistice, le premier jour de « congé » de Clémenceau se passe à Giverny. Monet lui avait écrit : « Cher et grand ami, je suis à la veille de terminer deux panneaux décoratifs, que je veux signer du jour de la Victoire et viens vous demander de les offrir à l’Etat par votre intermédiaire. ». Ainsi commence l’aventure des Nymphéas, dernière série du peintre. Par amitié l’homme d’action accepte les atermoiements de l’artiste qui peinent à honorer sa promesse. Le mouvement du pinceau est indissociable du souffle vital. Ce n’est donc qu’après la mort de Monet que seront inaugurées par Clémenceau les deux salles consacrées au Nymphéas dans un espace spécialement dédié, dans l’ancienne Orangerie des Tuileries. On y accède par une salle blanche et vide, sas indispensable à une expérience unique, une immersion dans 80 mètres de peinture, poésie colorée japonisante par son cadrage audacieux, qui envoûte les visiteurs, en particulier japonais qui entrent spontanément dans cette communion de l’homme et de la nature.
La visite de la maison parisienne de Clémenceau révèle en miroir la présence de Monet. Des photos des deux amis à Giverny et des copies des trois Monet de Clémenceau conservés désormais dans des musées.   

Christine de Langle

[Art et politique : Monet et Clémenceau]

2018 a été « l’année Clémenceau ». Expositions, colloques, ouvrages, site internet dédié, ont offert une actualisation des connaissances sur l’action politique de celui qui reste dans les mémoires « Le Tigre » ou « le Père la Victoire ».
Ce médecin devenu homme politique a été élevé dans le culte des humanités. Il révère la Grèce antique, son art et ses philosophes. Il est aussi curieux des cultures lointaines, et plus particulièrement du Japon qui depuis 1868 et les débuts de l’ère Meiji s’ouvre à l’Europe. Le critique d’art Gustave Geffroy et le photographe Nadar le rapprochent du cercle des impressionnistes. En 1893, Clémenceau perd son siège de député et croyant sa carrière politique terminée se tourne vers la littérature et la critique d’art. L’article qu’il publie sur Monet « Révolution de Cathédrales » révèle sa compréhension profonde de la démarche artistique du peintre qui considère la série des Cathédrales de Rouen comme une œuvre indivisible. Clémenceau et Monet noue une amitié qui se révèle si forte qu’au lendemain de l’armistice, le premier jour de « congé » de Clémenceau se passe à Giverny. Monet lui avait écrit : « Cher et grand ami, je suis à la veille de terminer deux panneaux décoratifs, que je veux signer du jour de la Victoire et viens vous demander de les offrir à l’Etat par votre intermédiaire. ». Ainsi commence l’aventure des Nymphéas, dernière série du peintre. Par amitié l’homme d’action accepte les atermoiements de l’artiste qui peinent à honorer sa promesse. Le mouvement du pinceau est indissociable du souffle vital. Ce n’est donc qu’après la mort de Monet que seront inaugurées par Clémenceau les deux salles consacrées au Nymphéas dans un espace spécialement dédié, dans l’ancienne Orangerie des Tuileries. On y accède par une salle blanche et vide, sas indispensable à une expérience unique, une immersion dans 80 mètres de peinture, poésie colorée japonisante par son cadrage audacieux, qui envoûte les visiteurs, en particulier japonais qui entrent spontanément dans cette communion de l’homme et de la nature.
La visite de la maison parisienne de Clémenceau révèle en miroir la présence de Monet. Des photos des deux amis à Giverny et des copies des trois Monet de Clémenceau conservés désormais dans des musées.

Christine de Langle
... Voir plusVoir moins

Il y a 2 semaines

[Innovation et stratégie avec Louis XIV] Titelex et Art Majeur au Château de Versailles.
Les cadres de cette société de haute technologie spécialisée dans le transfert des fluides dans laéronautique et laérospatial ont travaillé sur les thèmes de linnovation et la stratégie. Comment sinspirer de Louis XIV aujourdhui ? www.art-majeur.eu

[Innovation et stratégie avec Louis XIV] Titelex et Art Majeur au Château de Versailles.
Les cadres de cette société de haute technologie spécialisée dans le transfert des fluides dans l'aéronautique et l'aérospatial ont travaillé sur les thèmes de l'innovation et la stratégie. Comment s'inspirer de Louis XIV aujourd'hui ? www.art-majeur.eu
... Voir plusVoir moins

Il y a 3 semaines

Suivez-nous sur les Réseaux

Twitter
Instagram
  • De la nature à l’art. Observation, Audace, Innovation, Beauté, Transmission. #creativity#artetleadership#artetinnovation#artet transmission#artetnature#art.majeur#artetobservation#artetcompliance#artetresilience#artetdeveloppementpersonnel
  • Un bel échange culturel entre la France et la Chine qui ouvre la voie à une compréhension mutuelle. Pour mieux comprendre votre interlocuteur, demandez lui ce qu’il admire et pourquoi. 
#artetleadership#ouverturedesprit#francechine#monalisapainting#penseechinoise#regardtranversal#expertisemulticulturelle#differencesetressemblances
  • Avec Kokoschka, vous vous sentez la tête à l’envers ? Avec Art Majeur, découvrez le pouvoir du face à face avec l’œuvre et la puissance créative qui est en vous!#artetleadership#respiration#creativity#artmajeur#faceal’oeuvre#developpementpersonnel#pouvoirdelapeinture#respiration#utilitédel’art#artetmanagement
  • 1ère expo consacrée à Freud « Du regard à l’écoute », Paris,  @infosdumahj #artetleadership#sigmundfreud #developpementpersonnel#freud#psychanalyse#expoparis#mahj
Fermer le menu